Tshopo : situation sécuritaire toujours préoccupante à Lowa

La situation sécuritaire est toujours instable à Lowa, localité du territoire d’Ubundu situé à 125 Km au sud de Kisangani (Tshopo). La cité de Lowa ainsi que les villages environnants se sont vidés de tous leurs habitants, qui ont fui les hostilités entre les FARDC et les hommes armés appelés les « revendiquants». Chaque jour, le chef-lieu du territoire accueille les déplacés venant de ces villages désertés. L’administrateur du territoire appelle à l’aide en faveur de ces sinistrés.

Selon des notables réfugiés en forêt et contactés ce matin par Radio Okapi, les deux grands secteurs de la localité de Lowa sont occupés l’un par les FARDC et l’autre par les hommes armés. La localité Mutshaliko, chef-lieu du secteur de Basikate, est entre les mains des FARDC.

La zone a été reprise après de violents combats avec les « revendiquants », le mercredi et le jeudi dernier. Ces combats se sont soldés par plusieurs morts et blessés de part et d’autre, ont affirmé les mêmes sources.

La localité de Mayunga, chef-lieu du secteur de Bamoya, ont poursuivi ces notables, se trouve encore entre les mains de ces « revendiquants». Plusieurs autres agglomérations notamment Bambayi, Ibondo, Kalindula, Bimbi, Kauka lilo, Kakolo, Baikuba et Mbolose, sont contrôlés par les assaillants, soulignent les notables. 

Les déplacés, qui sont arrivés le samedi matin dans la cité d’Ubundu, disent que dans tous les villages environnant Lowa et la localité de Masimango, les habitants vivent entre le marteau et l’enclume.

Ils font l’objet de pillage, de rançonnement et d’extorsion ainsi que de torture, aussi bien de la part des « revendiquants » que des militaires loyalistes. Militaires et miliciens, selon ces sinistrés, se regardent en chien de faïence à Banandjale, localité située à 35 Km d’Ubundu Centre.

Pendant ce temps, dans la cité d’Ubundu les déplacés évalués à près de six mille personnes croupissent dans la misère. L’administrateur du territoire pour la énième fois appelle les humanitaires, le gouvernement provincial ainsi que des  personnes de bonne volonté à voler au secours des sinistrés avec une assistance en nourritures et bien non-alimentaires.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner