La réunion interinstitutionnelle n’a aucune compétence sur le plan du droit (Lamuka)

La réunion interinstitutionnelle n’a aucune compétence sur le plan du droit pour suspendre l'installation du Sénat ou repousser la date des élections des gouverneurs, a estimé mardi 19 mars, Valentin Gerengo, porte-parole de la coalition Lamuka, qui a soutenu la candidature de Martin Fayulu à la présidentielle du 30 décembre 2018.

«Pour repousser la date des élections des gouverneurs des provinces, ils (membres de l’interinstitutionnelle, NDLR) n’ont pas qualité de le faire ; parce que c’est la CENI qui fait le calendrier électoral», a affirmé Valentin Gerengo.

Selon lui, cette situation traduit une mésentente entre les deux partenaires, FCC et CACH. Il les invite plutôt à s’entendre, au lieu de violer la constitution : 

/sites/default/files/2019-03/19032019-p-f-kinvalentingerengo_porteparolelamukabon_2.mp3

A l'issue de la réunion interinstitutionnelle, Félix-Antoine Tshisekedi a décidé lundi de suspendre l’installation des sénateurs nouvellement élus et de reporter les élections des gouverneurs. Il a instruit à cet effet le Procureur général près la Cour de cassation de diligenter des enquêtes contre les corrupteurs et les corrompus, dénoncés au cours de ces élections des sénateurs.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner