Le Phare : "Vers une nouvelle impasse électorale à Yumbi"

Revue de presse du jeudi 28 mars 2019

La perspective d’un nouveau report des élections législatives nationales et provinciales à Yumbi revient beaucoup dans la presse de ce matin du jeudi 28 mars.

A quatre jours de ces scrutins partiels, le doute persiste quant à leur organisation, note le journal Le Phare. Pour ce quotidien kinois, des nombreux villageois domiciliés à Yumbi ayant trouvé refuge au Congo/Brazzaville, ailleurs et dans la brousse craignent pour leur sécurité et ne sont pas prêts à regagner leurs villages.

Au regard de cette réalité, Politico.cd évoque la demande du vice-premier ministre, ministre intérimaire de l’intérieur, Basile Olongo à la CENI pour reporter les élections de Yumbi.

« Ceux qui sont en train de rentrer ne dépassent pas 10% de la population en fuite », a déclaré Basile Olongo mercredi.

Actualité.cd précise que Basile Olongo propose que la CENI repousse, de trois à quatre mois, les scrutins à Yumbi, dans l'attente du rapatriement des réfugiés par la RDC, le Congo et le HCR.

Alors qu’initialement prévues le 30 décembre dernier, les élections dans les circonscriptions électorales de Yumbi, Beni et Butembo ont été repoussées pour raison des violences communautaires à Yumbi et du virus Ebola dans les villes de Beni et Butembo, rappelle le même site.

Pendant ce temps, la CENI continue de déployer ses kits électoraux en prévision de ces élections du 31 mars 2019.

"Affaiblir" Kabila et "protéger" Tshisekedi

Un autre sujet traité par le média en ligne et les journaux kinois se rapportent au lobbying de Monseigneur Ambongo, archevêque de Kinshasa, dans sa tournée américano-européenne.

C’est le lobbying que révèle ce matin Actualité.cd qui évoque l’interview accordée par le prélat au journal français Lacroix.

Dans cette interview, Mgr Ambongo a appelé la communauté internationale à affaiblir l'ancien président Joseph Kabila dont il estime l'influence persistante, deux mois après son départ, selon ce média qui évoque également que le prélat catholique appelle à "la protection de Félix Tshisekedi" dont la victoire a été contestée par une frange de l'opposition et la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).

Cas-info.ca va plus loin pour révéler un autre pan de voile de l’interview que Mgr Ambongo en parlant de ce plaidoyer en faveur des leaders de la coalition Lamuka: « Si Tshisekedi trouve les mécanismes pour associer Bemba, Katumbi et Fayulu à son exercice du pouvoir, il gagnera en crédibilité », a estimé l’évêque.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner