Maniema : plus de 40 000 déplacés vivent dans les conditions difficiles à Punia

Environ quarante mille déplacés internes vivent dans les conditions humanitaires difficiles et précaires dans le territoire de Punia, au Nord de la province du Maniema, signale mercredi 17 avril, la société locale.

Selon cette dernière, il s’agit des déplacés qui ont fui des affrontements des groupes armés à Lowa, dans le territoire d’Ubundu (Tshopo).

Les sources de la société civile et des autorités administratives affirment que la plupart de ces déplacés vivent dans des familles d’accueil sur l’ensemble du territoire de Punia.

Parmi eux, des femmes et des enfants. Environ 483 enfants non accompagnés et 1 250 élèves qui ne fréquentent pas l’école.

La société redoute les maladies hydriques pour certains déplacés qui n’ont pas d’abris, faute de familles d’accueil.

Cette zone manque d’eau potable et la société civile lance, par conséquent un plaidoyer auprès de la Mission de l’ONU en RDC (MONUSCO), pour une assistance humanitaire.

Elle demande également aux autorités de l’Etat de faciliter le retour de ces déplacés dans leurs villages.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner