Kikwit: plaidoyer pour le retour des déplacés du Kasaï dans leurs villages d’origine

Les familles des kasaïens qui ont fui les affrontements au Kasaï pour aller vivre à Kikwit devrait retourner dans leurs villages d’origine, a plaidé lundi 15 avril, la députée nationale Eugenie Tshiela. Lors de sa visite à Kikwit, elle dit avoir remarqué que ces personnes vivent dans des conditions difficiles.

« Six mois après une crise humanitaire, le cas [allusion faite aux déplacés kasaïens vivant à Kikwit] est classé, donc il n’y a plus d’urgence. Ce qui fait que ces déplacés ne reçoivent plus d’aide, ils sont abandonnés à eux-mêmes », a indiqué la députée.

Certains déplacés sont logés dans des églises, dans des familles de bonne foi, dans des sites très misérables.

Elle a expliqué que la situation de ces déplacés du Kasaï peut être résumé en « des douleurs qui s’ajoutent aux malheurs », depuis les dernières élections de décembre 2018.

Par ailleurs, Eugenie Tshiela a appelé les politiciens « à tout faire pour éradiquer la mentalité de division surtout dans la tête des enfants. »

Elle a suggéré l’introduction du cours de l’unité et du civisme dans le programme de l’éducation nationale dans les écoles primaires ou secondaires.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner