Kongo-Central : la société civile dénonce la multiplicité des services à la frontière de Lukula

La société civile du territoire de Lukula a dénoncé mercredi 17 avril la multiplicité des services qui opèrent au poste frontalier de Mbaka Kosi à plus de 200 kilomètres à l’ouest de Matadi. Selon elle, cette pratique est à la base des tracasseries énormes auprès de petits vendeurs et opérateurs économiques de ce coin.

Raphael Ndundu, secrétaire de la société civile de Lukula, invite les autorités à faire respecter la mesure gouvernementale limitant à quatre le nombre de services devant opérer dans les postes frontaliers de la RDC. Il cite la DGDA, la DGM, l’hygiène aux frontières et l’OCC.

Cependant, « chez nous à la frontière, les autorités mal intentionnées y envoient leurs propres agents pour rançonner de l’argent auprès de pauvres mamans, qui viennent vendre des chikwangues, des noix de palme », déplore Raphael Nzau Ndundu.

Il inventorie « treize services qui œuvrent illégalement : l’ANR est là pour taxer, le commerce extérieur est là pour taxer, le service vétérinaire, le Squav est là pour taxer, la RM, transport et voies de communication... »

La société civile de Lukula appelle à l’implication du chef de l’Etat Felix-Antoine Tshisekedi pour retirer tous ces services qui œuvrent illégalement à cette frontière.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner