Tshopo : conditions de vie difficiles pour les déplacés de Lowa et de Bigbolo

Le calvaire se poursuit pour les déplacés de Bigbolo dans le territoire de Bafwasende situé à 262 Km à l’Est de Kisangani (Tshopo). De nouvelles vague de déplacés continuent à arriver, des maladies sévissent et des cas de morts sont comptés par dizaine chaque semaine, indique la société civile dimanche 21 avril.

Par ailleurs à Lowa dans le territoire d’Ubundu, situé à 125 Km au sud de Kisangani, bien que le calme soit rétabli, la grande partie des déplacés hésitent encore de regagner leurs milieux habituels de vie.

Selon la société civile de Bafwasende, les déplacés de Bigbolo sont évalués maintenant à près de six mille. Plusieurs villages voisins de Bigbolo - notamment Bali, Babukabi, Boyokpo, Bage, Base et Babuniama - sont envahis par de nouveaux venus.

Filemo Tangbo, président de la société civile locale, décrit la souffrance de ces sinistrés :

/sites/default/files/2019-04/_220419-p-f-kisanganisuivideplacesdebigbolelowa-00_2.mp3

Pendant ce temps, le calme est rétabli à Lowa. Les habitants refugiés en forêt commencent à regagner petit à petit leurs villages. Ceux quin se trouvent dans les grandes agglomérations, tel que la cité d’Ubundu et la localité de Kowe, refusent de retourner à Lowa, selon l’autorité territoriale.

Cependant, plus de 1300 ménages, déplacés de Lowa dans la cité d’Ubundu, ont bénéficié le mercredi dernier d’un lot en vivres, offert par le gouvernement provincial. Chaque ménage a reçu trois gobelets de riz, ½ litre d’huile végétale, une boite de sardine pilchards et quelques biscuits, témoigne la société civile.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner