UNSAC : la RDC invite les participants à examiner les moyens de lutter contre l’insécurité et le terrorisme

La République démocratique du Congo (RDC) invité les participants à la 48e session du Comité consultatif permanent des Nations unies charge des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC), à examiner les voies et moyens pour permettre aux Etats membres de mutualiser leurs efforts de lutte contre l’insécurité, les groupes armés et leur financement, l’extrémisme violent et le terrorisme. Le secrétaire général au ministère des Affaires étrangères, Hubert Katobi, l’a affirmé mardi 28 mai à Kinshasa, à l’ouverture de cette réunion à Kinshasa.

« Le désarmement et la réforme du secteur de la sécurité en Afrique centrale seront sans nul doute, au cœur de nos préoccupations », a-t-il ajouté.

Selon lui, la RDC devra également aussi être attentive à la circulation des personnes et de leurs biens, pour résoudre les questions de sécurité transfrontalière.

« Nous allons être attentifs à la manière dont nous tenterons de résoudre les questions de sécurité transfrontalière, et la libre-circulation des personnes et de leurs biens dans notre espace, du reste dont nos populations partagent en commun les cultures et les coutumes », a dit Hubert Katobi.

Il a aussi annoncé que la RDC va déposer « sous peu », à l’ONU, les instruments de ratification de la Convention de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre.

« J’engage chaque Etat membre de nous faire part des progrès enregistrés dans le cadre de processus, de ratification et de mise en œuvre de la convention de Kinshasa sur les armes légères et de petits calibres, que mon pays a ratifié le 13 décembre 2018, et déposera sous peu les instruments de ratification auprès du secrétaire général des Nations unies », a indiqué le Secrétaire général des Affaires Etrangères.

Les travaux de Kinshasa se clôtureront vendredi 32 mai prochain, avec la réunion des ministres des Affaires étrangères et de défense des 11 Etats membres. D’importantes résolutions et recommandations sont attendues à l’issue de ces travaux.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner