Les Etats-Unis, le Royaume Uni, le Canada et la Suisse déplorent « l’aggravation des tensions politiques » en RDC

Les chefs des missions des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de la Suisse et du Canada en poste en RDC déplorent « l’aggravation des tensions politiques » en République démocratique du Congo (RDC). Dans un communiqué publié vendredi 14 juin, ces pays indiquent que ces tensions sont suscitées par les décisions de la Cour constitutionnelle qui a invalidé plus de 30 parlementaires, la plupart d’entre eux étant des membres de l’opposition ».

Les ambassadeurs de ces 4 pays notent que « Les récentes décisions de la Cour Constitutionnelle, prises en dehors des échéances prescrites par la loi nuisent à un climat politique apaisé et mettent à risque l’opportunité après les élections présidentielle et législatives de donner place au changement pour lequel la population congolaise a voté ».

Ils regrettent ce climat d’incertitude et rappellent leur engagement pour l’Etat de droit.

Non à l’instrumentalisation des jeunes

Pour sa part, l’Espace inter plateforme des jeunes (EIPJ)/RDC fustige le comportement des juges de la Cour constitutionnelle qui rendent les arrêts des contentieux électoraux hors délai. Dans une déclaration faite jeudi 13 juin à Kinshasa, cette plateforme regroupant plus de 70 associations de jeunes estime que cette situation serait la cause de ces troubles.

L’EIPJ/RDC condamne aussi toutes les violences observées ces derniers temps à travers le pays, et dénonce l’instrumentalisation abusive de jeunes en les divisant pour des intérêts égoïstes des politiciens.

« L’EIPJ/RDC interpelle la jeunesse congolaise qui est divisée et utilisée abusivement pour des intérêts égoïstes. Le pays va mal, il est grand qu’on ne parle plus de la jeunesse du FCC, jeunesse du CASH, jeunesse de LAMUKA, mais plutôt jeunesse congolaise tout court. Où allons-nous chers jeunes ? Jusqu’à quand serons-nous manipulés par ceux-là qui brillent par l’égoïsme ? Devons-nous continuer à protéger les intérêts des individus au détriment de ceux de notre nation ? Le pays est en danger », a averti Don Okoma Onyumbe, secrétaire exécutif de l’EIPJ/RDC.

Cette plateforme met en garde tous ceux qui, de près ou de loin veulent rendre ce pays ingouvernable pour leurs intérêts et faciliter sa balkanisation.

L’EIPJ-RDC condamne également toutes les tueries perpétrées dans l’Est de notre pays et rappelle au Président de la République sa promesse faite, lors de la campagne électorale d’y placer son quartier général dans cette partie du pays, jusqu’au retour de la paix et la sécurité.

EIPJ entend organiser dans les jours avenirs des manifestations de grandes envergures sur toute l’étendue de la RDC pour sauvegarder l’unité de la jeunesse congolaise « dénominateur commun » du pays.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner