Ebola au Nord-Kivu : un député provincial invite la Regideso à ne pas priver la population d’eau potable

Le vice-président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, Jean-Paul Lumbulumbu, exhorte la Regideso à ne pas priver la population d’eau potable, afin de réduire les risques de contamination au virus Ebola. Cette maladie a fait son apparition à Goma, où un cas de décès est déjà enregistré.

« Nous sollicitons de la Regideso de suspendre, pour une durée de trois mois, tout recouvrement forcé et les coupures d’eau dans la ville de Goma. La prévention de la maladie à virus Ebola demande à ce que nous puissions nous impliquer tous. En tous cas, en tant qu’élu du peuple, je demande à la Regideso de poursuivre certes le recouvrement normal, mais tout recouvrement forcé par la coupure d’eau ne ferait qu’exposer la population de la ville de Goma », a plaidé l’élu de Lubero, Jean-Paul Lumbulumbu.

Il a aussi invité la population à collaborer avec les agents de la riposte affectés aux différents postes de contrôle.

« Nous appelons la population à accepter de se faire prélever la température mais aussi laver les mains. C’est le seul moyen que nous avons pour le moment pour prévenir la maladie à virus Ebola. Vous savez, la ville de Goma a beaucoup d’entrées », a indiqué le député Lumbulumbu.

Le vice-président de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu appelle également les équipes de riposte à renforcer le contrôle, afin de limiter la propagation de la maladie à virus Ebola.

« C’est l’occasion pour nous de pouvoir interpeler les services de riposte et de contrôle dans tous les points d’entrée, qu’il s’agisse des ports, de l’aéroport, je pense qu’il y a une sorte de relâchement au niveau des points d’entrée. Il faudrait que les équipes de riposte puissent renforcer la sensibilisation », a recommandé Jean-Paul Lumbulumbu.

L’organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré mercredi 17 juillet que l'épidémie d'Ebola, qui sévit dans l’est de la République démocratique du Congo était désormais une « urgence sanitaire mondiale ». Depuis août 2018, plus de mille six cent cinquante personnes sont décédées du virus, et environ 12 nouveaux cas sont signalés chaque jour.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner