Ituri : neuf morts lors des attaques armées à Nyalanyala et Jiba

Neuf personnes ont été tuées et plusieurs autres grièvement blessées au cours des attaques d'hommes armés, dans la nuit de dimanche à lundi 22 juillet aux villages Nyalanyala et Jiba dans le territoire de Djugu (Ituri). Ce bilan a été livré par la société civile locale et l’armée.

La dernière attaque a eu lieu tôt lundi matin à Jiba à plus de 100 km, au Nord de Bunia dans le secteur de Walendu Pitsi.

Des hommes lourdement armés ont surgi à la position des Forces armées de la RDC (FARDC), en tirant des coups de feu.

Selon le porte-parole de l’armée en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo, un échange de tirs s'en est suivi pendant environ quatre heures. Il avance un bilan provisoire de deux assaillants neutralisés.

Jusqu’à 10 heures (locales), plusieurs sources sur place confirmaient que des détonations d’armes lourdes étaient toujours entendues aux environs de Jiba.

La nuit de dimanche vers 21 heures locales, un autre groupe d’assaillants venu de Gutsi, Liso et Atute dans le groupement Tshudja a fait incursion dans le village Nyalanyala, chefferie de Mambisa.

Selon la société civile de Djugu, ces assaillants ont ouvert le feu sur les habitants réunis dans une fête.

Jules Tsuba, président de la société civile, indique que six personnes, dont une femme et un enfant, sont mortes sur place et quatre autres ont été blessés grièvement. l'une de ces personnes a succombé à ces blessures lundi 22 juillet matin.

D’autres attaques ont été signalées le week-end dernier dans les localités de Café, au bord du lac Albert et au groupement Utcha où une personne a été blessée par balles.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner