Nord Kivu : juges et magistrats déclenchent une grève sèche dans les juridictions de Beni

Les juges et magistrats des juridictions de la ville de Beni (Nord-Kivu) ont déclenché, lundi 5 août, une grève sèche sur toute l’étendue de la ville. Ils réclament l’application par le gouvernement du barème salarial proposé par le conseil supérieur de la magistrature depuis le mois de juin dernier.

D’après ce tableau signé le 3 juin 2019, la dernière catégorie de magistrats civils et militaires devrait percevoir 2 970 000 Fc (1 650 USD). Cette classe comprend les juges de paix, le substitut du procureur de la République et le substitut de l’auditeur militaire de garnison.

La catégorie la plus élevée, selon ce document, devrait toucher un salaire de 6 600 000 Fc (4 000 USD). Sont concernés par cette rubrique, le premier président de la Cour d’appel, le procureur général près la cour d’appel, le président de la cour militaire et l’auditeur militaire supérieur.

Les magistrats et juges disent constater que ce barème n’est toujours pas appliqué. Ils ont ainsi décidé de ne pas prester.

Ce sont les magistrats du parquet près le Tribunal de grande instance, le Parquet près le tribunal de paix et les juges du tribunal de Grande instance, le tribunal de paix ainsi que ceux du tribunal pour enfant de Beni qui sont en grève.

Les grévistes disent répondent à l’appel lancé par leurs collègues de la Cour d’appel de Goma.

Toutes les activités sont paralysées dans toutes les juridictions de la ville de Beni ; et le traitement de plusieurs dossiers d’infractions graves des droitscommuns est suspendu.

Il n’y a pas non plus de tenue d’audience publique dans les différents tribunaux, et certains détenus interpellés depuis quelques jours sont gardés dans les cachots des parquets sans connaitre l’évolution de leurs dossiers.

Les magistrats et les juges en grève disent vouloir poursuivre leur mouvement jusqu’à ce qu’ils obtiennent gain de cause.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner