Interdiction d’inhumer les corps dans les cimetières publics de Kinshasa

Dans une décision rendue publique la semaine dernière, le gouverneur de la ville de Kinshasa interdit toute inhumation dans les cimetières publics de Kintambo, Kinsuka et Kinkole qui sont désaffectés.

Certains observateurs jugent cette décision peu favorable pour la population ; parce que, selon eux, l’offre publique en la matière à travers le pays étant faible, la population devra donc se contenter de cimetières privés. Malheureusement ces derniers offrent des services funéraires coûteux.

-Comment réagissez-vous ?

/sites/default/files/2019-08/20190816-pa-gestion-cimetieres-site.mp3

Thème du lundi 19 août 2019

Le Conseil supérieur de la magistrature, organe de gestion du pouvoir judiciaire,   sera en session extraordinaire mardi 20 août 2019 à Kinshasa.

Lors de derniers états généraux de la justice, il a été décidé d’apporter correction sur les maux qui rongent le fonctionnement de la justice ; entre autres la question du refus de certains magistrats de rejoindre leurs lieux d’affectation, la lenteur dans l’administration de la justice, la corruption déguisée ainsi que des arrestations et détentions sans procès ni condamnation.

Selon vous, ces assises pourraient-elles lever les options durables sur ces questions ?

Quels sont les préalables ?

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner