Nord-Kivu : trois morts après des manifestations populaires contre l’insécurité

Trois personnes ont été tuées par balle et au moins 74 personnes arrêtées par la police, après les manifestions des jeunes au cours de la journée ville morte décrétée lundi par le groupe de pression « La Veranda Mutsanga » dans les villes de Beni et Butembo ainsi que dans la commune rurale d’Oicha en territoire de Beni. Les manifestants protestaient contre l’insécurité et les tueries de civils dans ces agglomérations du Nord-Kivu.

A Oicha, où une vive tension a été observée toute la journée de ce lundi, le commandant de la police, colonel Jean-Pierre Wumbi, annonce que les forces de l’ordre ont fait face à des manifestants porteurs d’armes blanches et à feu.

Selon lui, trois civils ont été tués par balles perdues, neuf policiers blessés, la maison d’un policier incendiée par les manifestants et trente-huit personnes arrêtées. D’après lui, parmi ces personnes, se trouvait un manifestant porteur d’arme à feu. Il a été transféré à l’auditorat militaire près la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu.

Dans la ville de Beni, vingt-quatre personnes, dont dix-sept mineurs, ont été arrêtées. Selon des sources policières, ces personnes, détenues à l’état-major de la Police à Beni sont poursuivies pour trouble à l’ordre public et tentative de rébellion pour avoir érigé des barricades sur certaines avenues de la ville, avant d'affronter la police.

Dans la ville de Butembo, le commandant de la police locale annonce l’arrestation de douze manifestants parmi lesquels deux mineurs. Ils sont actuellement auditionnés par la police judiciaire.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner