Carly Nzanzu : « Si j’entends encore un pasteur dire qu’Ebola est un business, je vais l’arrêter »

« Si j’entends encore un pasteur dire qu’Ebola est un business, je vais l’arrêter », a promis le gouverneur de province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita. Dans son adresse jeudi 22 août à Goma à la population qui a manifesté pour soutenir les efforts des équipes de riposte, il a aussi mis en garde les politiciens qui critiquent les vaccins contre Ebola, « sans aucune expérience avérée. »

« Nous voulons dire Non à tous ces pasteurs que nous avons suivis sur les radios ici. Ils disent qu’Ebola est un business », a déploré Carly Nzanzu.

Il a indiqué qu’il va s’impliquer personnellement pour que ces pasteurs soient sanctionnés en cas de récidive.

«Les récidivistes vont rester en prison jusqu’à la fin de cette épidémie, pour qu’ils n’égarent pas la population», a-t-il prévenu.

Cet avertissement n’épargne pas certains hommes politiques qui, sans aucune expérience avérée, critiquent les vaccins utilisés pour sauver des vies, a poursuivi Carly Nzanzu.

« Des politiciens comme moi, qui ne sont pas médecins, commencent à faire des débats sur le vaccin. L’autorité mondiale en matière de tous les médicaments que nous utilisons est l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Si l’OMS nous dit que nous pouvons utiliser tel médicament, ce n’est pas le gouverneur du Nord-Kivu qui dira Non », a insisté le gouverneur.

Il a interdit aux politiciens de «blaguer avec la vie des gens pour juste chercher à être populaires».

La maladie à virus Ebola sévit dans les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de l’Ituri. Selon le rapport de l’équipe de riposte du 20 août dernier et après le dernier cas enregistré à Pinga, le nombre total de zones de santé affectées par l’épidémie à virus Ebola est passé à 29, réparties dans ces trois provinces.

Au total, 2 877 cas ont été enregistrés depuis le début de l’épidémie il y a un an, avec 1 934 décès.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner