Goma : les FARDC présentent 172 armes récupérées auprès des présumés bandits

La 34e région militaire a présenté le 2 septembre à Goma, 172 armes récupérées auprès des présumés bandits lors des opérations menées par les FARDC, depuis le mois de juin dernier, en territoire de Rutshuru. Elle a aussi présenté une dizaine de présumés « kidnappeurs et brigands ». Ces bandits opéraient sur l’axe Kiwanja-Nyamilima-Ishasha.

Selon le major Guillaume Ndjike, chargé de communication de la 34e région militaire, 60% d’armes récupérées proviennent de Rugari, en territoire de Rutshuru.

Pour lui, les miliciens doivent déposer les armes au risque « de s’exposer à la puissance de feu de l’armée ».

« Nous avons toujours dénoncé la collaboration qu’il y a entre la population et les groupes armés. Vous allez voir que parmi les inciviques sur qui nous avions mis la main, il y a même ceux à qui les FDLR avaient donné la mission de payer des armes pour leur compte. C’est ici le lieu de lancer un message fort à tous ceux qui détiennent illégalement des armes, mais aussi à tous ceux qui les appuient de loin ou de près, qu’au regard des moyens matériels et humains mis à la disposition des FARDC par le commandant suprême, aucune place ne sera laissée pour ces détenteurs d’armes à feu », avertit Guillaume Ndjike.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner