Bunia : les miliciens FRPI sortis de la brousse pour favoriser la paix s’impatientent

Environ neuf cents anciens combattants de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) attendent depuis un mois, pour obtenir l’amnistie et la reconnaissance de leurs grades respectifs. Dans une déclaration faite jeudi 12 septembre, ils se disent abandonnés dans le site de pré-cantonnement d’Azita, alors qu’ils se sont volontairement rendus aux autorités du pays.

« J’ai répondu positivement à l’invitation du Chef de l’Etat, j’attends aussi qu’il réponde positivement à notre cahier de charges. Tout ce que nous avons demandé est sur sa table », a affirmé un des ex-miliciens, Mbadu Adirodu.

C’est depuis le 12 août dernier que les miliciens de la FRPI, leurs leaders ont rejoint le site de pré-cantonnement d’Azita. Ils vivent avec leurs dépendants : des femmes et des enfants estimés environ 700 personnes.

Ils disent avoir accepté de sortir de la brousse depuis environ un mois sans condition pour manifester leur détermination à contribuer au retour de la paix en territoire d’Irumu.

Mais pour l’instant, ils regrettent qu’il n’y ait aucune réaction du gouvernement central, sur leurs revendications notamment l’amnistie et la reconnaissance de leurs grades.

Pour sa part, la société civile de Walendu Bindi exprime aussi la même inquiétude. Elle demande au gouvernement de la RDC de faire de la question des miliciens FRPI une priorité de son programme, pour la restauration d’une paix durable dans la zone, après environ 20 ans des conflits armés.

Le responsable du programme de stabilisation et de reconstruction des zones sortant des conflits armés (STAREC) en Ituri, Jean Marc Mazio, assure que le gouverneur Jean Bamanisa Saidi est en mission à Kinshasa pour faire le suivi de ce processus auprès des autorités nationales.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner