Les pharmaciens du Nord-Kivu s’engagent à combattre les charlatans

Le nouveau comité de l’ordre des pharmaciens du Nord-Kivu, installé dimanche 15 septembre à Goma, a décidé de remettre de l’ordre dans le secteur de la pharmacie, envahie par des personnes non habilitées. Selon ce comité, l’usage des médicaments par des charlatans cause des dégâts énormes sur la santé des populations.

Au cours de leur assemblée générale élective de dimanche, les pharmaciens ont dressé un tableau sombre de la situation et appelé à l’implication de toutes les autorités.

D’après les pharmaciens, le premier objectif est de faire comprendre à la population que l’utilisation abusive des médicaments est toxique et tue. Seuls les pharmaciens attitrés maitrisent l’usage des médicaments. 

Cependant, la population doit choisir d’aller se servir dans les pharmacies dignes que dans des boutiques, parce que ces vendeurs servent les médicaments sans tenir compte des leurs interactions, a souligné le pharmacien Mihala Gilolo, président de l’ordre.

« Voilà pourquoi dans mon discours j’ai dit que nous allons installer dans chaque formation sanitaire, chaque hôpital un service de pharmaco-vigilance. En fait, c’est un service qui travaille sur les effets produits par les médicaments dans l’organisme. Exemple quelqu’un a pris un médicament, il a une allergie, nous devons arriver à dire que cette allergie est due soit à ce médicament, soit à une autre substance qu’il aurait prise, qui peut le faire ? Il n’y a que le pharmacien qui peut le faire. Comme vous le savez, hormis la drogue aujourd’hui, les fossoyeurs sont les médicaments », a-t-il expliqué.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner