Mambasa : des hommes armés attaquent une équipe de riposte contre Ebola à Biakato

Des hommes armés identifiés comme des miliciens Maï-Maï ont attaqué dans la nuit de dimanche à lundi 30 septembre une équipe sanitaire de riposte contre Ebola à Biakato en territoire de Mambasa.

Environ 30 hommes munis d’armes blanches et des fusils ont investi la localité de Biakato en territoire de Djugu, rapporte l’ONG de droit de l’homme Convention pour le développement des peuples forestiers (CODEPEF).

Selon cette ONG, les hommes armés se sont introduits dans la résidence qui abrite le personnel médical qui faisait partie de l’équipe de riposte.

Le coordonnateur adjoint de cette ONG, Laurent Keya précise que ces hommes armés « cherchent à venger la mort de l’infirmier qui est décédé de la maladie à virus Ebola au centre de traitement de Mangina ». Pour ces miliciens, cet agent de sdanté qui est leur frère a été tué volontairement par l’équipe de riposte.

C’est grâce à l’intervention rapide de la police que la vie de ces gens a été épargnée. Cette situation inquiète la population de Biakato qui vit dans la peur.

L’ONG CODEPEF sollicite le renforcement des effectifs des militaires et policiers dans les localités de Biakato et de Luemba pour protéger la population contre les attaques de ces miliciens qui sont actifs dans la région.

Selon les sources locales, certains habitants de Lwemba et des villages environnants soutiennent ce groupe armé pour s’opposer à la lutte contre Ebola.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner