Kananga : début du procès de 3 élèves officiers accusés de viol collectif

Le tribunal militaire de Kananga a commencé jeudi l’instruction du dossier de viol pour lequel trois élèves officiers de l’académie militaire sont poursuivis. Jean Bahati, Patrick Kasereka Kamate et Kamba Kamba sont accusés de viol collectif. Les deux premiers étaient ce jour devant les juges. Le troisième s’était évadé alors qu’il était en détention.

Les trois élèves officiers sont accusés de viol collectif, en imposant des relations sexuelles à une fille âgée de 13 ans.

Selon l’accusation, les faits se sont déroulés le 27 juillet dernier dans un hôtel de Kananga puis en brousse au camp Bobozo.

Devant les juges du tribunal militaire, Jean Bahati et Patrick Kasereka ont clamé leur innocence, rejetant les accusations portées à leur charge.

Jean Bahati a notamment déclaré ne pas connaître la victime. Il a fait savoir que le 27 juillet, il avait cours à l’académie militaire entre 8h et 16h.

Kamba Kamba s’était évadé pendant qu’il était en détention dans un cachot de l’académie militaire. Un soldat est d’ailleurs aux arrêts depuis cette évasion. C’est l’adjudant Jelain Makadi. Il est accusé d’avoir facilité l’évasion de Kamba Kamba le 29 juillet. Il est poursuivi ensemble avec les trois élèves officiers.

La prochaine audience du procès est fixée au jeudi prochain.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner