Bukavu : les agents de Banro réclament la sécurité pour la reprise de leurs activités

Les agents de Banro demandent au gouvernement de restaurer la sécurité dans les zones d’intervention de cette société minière, pour faciliter la reprise de ses activités suspendues depuis plus d’une semaine. Ils se sont exprimés lors d’une assemblée générale extraordinaire tenue lundi 7 octobre à la direction générale de Banro à Bukavu.

« C’est juste demander au gouvernement de rétablir son autorité à Salamabila Namoya pour que les travailleurs rentrent sur le site. Nous savons que le gouvernement que nous avons prendra sa responsabilité (….) Il pourra rétablir la sécurité », a déclaré Yuma Baroani, président de la délégation syndicale de la société Banro.

Selon les délégués syndicaux, la sécurité reste le défi majeur, qui empêche la reprise des activités de la société Banro dans ses sites d’exploitation minière ; en l’occurrence Namoya à Salamabila au Maniema et Kamituga au Sud-Kivu. « Nous, ce qui nous intéresse aujourd’hui, notre plus grand problème, c’est la sécurité qui doit être rétablie le plus tôt à Namoya », a insisté Yuma Baroani.

Les participants à cette assemblée ont par ailleurs assuré leur employeur que tous les travailleurs n’avaient rien contre lui. « Nous sommes en train de l’accompagner pour qu’on arrive à bon port avec lui, pour qu’il reste notre employeur et que nous restions ses travailleurs », a rassuré Yuma Baroani.

La société canadienne Banro, exploitant de l’or dans la province du Maniema, avait annoncé samedi 28 septembre, la suspension de ses activités pour des raisons sécuritaires. L'entreprise aurifère accusait le chef rebelle Sheikh Assani et les miliciens Maï-Maï d'avoir « pris le contrôle de la mine et émis des menaces de mort formelles à l'encontre de tout employé qui se présenterait au travail ».

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner