RDC : au moins 17 provinces sur les 26 souffrent de l’appropriation de la décentralisation

Dix ans après le déclenchement du processus de décentralisation en RDC, indique le rapport de missions des états des lieux de provinces présenté vendredi 11 septembre, dans presque 17 provinces, ce processus souffre d’une faible appropriation sur terrain. Ce rapport a été exposé au cours d’un atelier de restitution organisé par le ministère de la décentralisation avec l’appui du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Le rapport mentionne quelques avancées enregistrées au niveau de cadre légal et institutionnel. Mais il fait remarquer que le transfert des compétences et des ressources n’est toujours pas effectif.

Le manque de logistique adéquate et l’insuffisance d’infrastructures pour appuyer ce transfert des compétences est criant.   Et surtout, poursuit le rapport, le financement pour y parvenir peine à être à la hauteur.

De ce fait, le rapport recommande au gouvernement congolais l’élaboration des mesures d’application clarifiant les compétences concurrentes entre l’Etat et les provinces. Il propose aussi l’élaboration des mesures d’application des lois en vue d’harmoniser les attributions des services du pouvoir central, des provinces et des entités décentralisées.

Le rapport recommande par ailleurs que les provinces et les entités décentralisées soient dotées de tous les outils de planification et de gestion.

En perspective, un forum national est prévu dans les jours prochains pour faire avancer le processus de décentralisation en prenant en compte les leçons tirées et les bonnes pratiques.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner