Leila Zerrougui : « Nous voulons vraiment éviter une crise » communautaire au Sud-Kivu

La Monusco dit travailler pour éviter une crise entre les communautés vivant à Fizi, Itombwe et Uvira (Sud-Kivu). La priorité doit être de désarmer les groupes armés afin d’assurer la paix et la sérénité entre les communautés, a déclaré jeudi 24 octobre Leila Zerrougui,  Représentante spéciale du Secrétaire général de l’Onu en RDC. Il faudrait aussi, d’après elle, s’attaquer aux causes économiques à l’origine des conflits.

« Nous voulons vraiment éviter une crise qui va ramener ces populations dans le conflit », a affirmé Leila Zerrougui.

Les conflits du Sud-Kivu sont souvent présentés comme communautaires, « mais, en réalité, ce sont des conflits aussi liés à l’économie. Comme l’Etat n’est pas fortement représenté là-bas, que font les communautés ? -Chacun crée son groupe armé. C’est ça que nous voulons enlever », a poursuivi la cheffe de la Monusco.

Selon elle, toutes les communautés locales se sont engagées pour le désarmement de groupes armés.

« Lorsque l’Etat ne délègue l’usage de la violence à des milices, c’est là où on va assurer la paix et la sérénité entre les communautés », a estimé Leila Zerrougui.

/sites/default/files/2019-10/25102019-p-f-kin_leila_zerrougui_sur_minembwe-00.mp3

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner