Kasaï-Oriental : « La hausse des prix de denrées alimentaires risque de déboucher à une implosion sociale », prévient Alidor Numbi

La hausse des prix de denrées alimentaires affecte les différentes couches de la population de la ville de Mbuji-Mayi. Les députés provinciaux disent être menacés par la population à la suite de la flambée des prix de denrées de première nécessité. Le mardi 29 octobre, ils se sont réunis au siège de l’organe délibérant pour demander à l’exécutif provincial de s’investir pour résoudre les problèmes de la population.

Dans cette déclaration, lue par le député provincial Alidor Numbi wa Kapuya, les députés parlent d’une misère sans précèdent qui risque de déboucher à une implosion sociale.  

Ils demandent pour ce faire au gouvernement « d’user de tous les moyens à sa disposition, afin de soulager sans délai la population en lui assurant une vie meilleure. »

Par ailleurs, ils invitent le gouverneur de province à « s’assumer en jouant pleinement le rôle de chef de gouvernement provincial avant qu’il ne soit trop tard ».  

Réagissant à ces propos, le gouverneur de la province du Kasaï-Oriental, Jean Maweja Muteba, demande à la population de garder son calme et de se lancer dans les travaux des champs:

« Nous prenons des dispositions rapides. Nous demandons à la population de faire les travaux champêtres pour garantir notre sécurité alimentaire, protéger notre province et que nous ayons de la nourriture en abondance. Ils disent que je ne fais rien, c’est eux qui ne voient pas de ce que je fais. S’il y a rareté de maïs, nous nous investissons pour que la population trouve de l’emploi, parce que si vous n’avez pas du travail, même si le bol de maïs coûte 1000 francs, comment allez-vous l’acheter ?»

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner