Julienne Lusenge : « Jeannine Mabunda à la tête de l’Assemblée nationale est une grande avancée dans le combat pour la parité.»

Défenseure des droits de l'homme et très investie dans la protection des femmes victimes de violences armées dans l'est de la RDC, Julienne Lusenge salue par ailleurs l’élection de Jeannine Mabunda à la tête du bureau de l’Assemblée nationale. Elle met en garde contre toute tentative de faire reculer cette avancée significative dans la représentativité des femmes dans les institutions du pays.

Evaluant la mise en œuvre de la résolution 1325 en RDC, 19 ans depuis son adoption par le Conseil de sécurité des Nations unies, la défenseure des droits de l'homme Julienne Lusenge dresse toutefois un bilan négatif. « Jusqu’à aujourd’hui, il y a des femmes qui sont tuées, violées et d’autres qui sont des esclaves sexuelles », explique-t-elle.

Pour Julienne Lusenge, les dirigeants ne comprennent pas la résolution 1325. Pourtant, ce document « nous a permis de regarder la communauté, d’observer le comportement ou des attitudes des hommes et des femmes pour l’égalité. »

Pour en parler, Grande Interview reçoit dans ce numéro l’activiste des droits de la femme, Julienne Lusenge. Elle parle de la mise en œuvre de la résolution 1325 en RDC, notamment en ce qui concerne la participation de la femme dans la vie étatique.

Julienne Lusenge s’entretient avec Michel Kifinda Ngoy :

Suivez:///////

/sites/default/files/2019-11/09112019-p-f-grandeinterviewjuliennelusenge-00_web.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner