RDC : la MONUSCO réaffirme son appui pour « réduire les menaces des groupes armées sur la population »


La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies en RDC, Leila Zerrougui, séjourne à Goma (Nord-Kivu) pour « coordonner les actions avec les autorités provinciales et la société civile, afin de renforcer la stabilisation et réduire les menaces des groupes armées sur la population. »

La cheffe de la MONUSCO a fait cette déclaration mercredi 13 novembre dans la soirée après sa visite au cabinet du gouverneur de la province du Nord-Kivu.

« Cette visite que j’effectue, cette fois elle, est consacrée spécialement pour le petit nord. Je veux vraiment voir qu’est-ce qu’on est en train de faire, qu’est-ce qu’on peut faire de plus, comment on peut travailler avec les autorités, comment on peut renforcer la protection en ayant un peu plus de compréhension sur ce qui se passe dans chaque zone, de Masisi, Walikale, Rutshuru, Kitshanga. Toutes ces zones, où il y a des tensions et aussi des groupes armés. »

Elle a déploré aussi la situation des populations qui subissent beaucoup d’atrocités. « Il y a des populations qui se déplacent. Il y a des viols, il y a beaucoup de choses. Et donc, je voudrais voir comment on peut agir de façon d’abord coordonnée, mais aussi bien réfléchir pour réduire les souffrances des populations et renforcer l’autorité de l’Etat »,a-t-elle poursuivi.

Mme Zerrougui est accompagnée dans cette tournée par le Représentant spécial adjoint chargé des Opérations, François Grignon. Elle visitera jeudi la chefferie de Bwito, dans le territoire de Rutshuru, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Goma.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner