Le Phare : « Budget 2020 : la dernière mouture au Conseil des ministres »

Revue de presse du vendredi 18 octobre 2019

Les journaux parus ce vendredi à Kinshasa reviennent sur le dépôt imminent du budget 2020 à l’Assemblée nationale par le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

C’est à l’issue du Conseil des ministres de ce vendredi 18 octobre que l’opinion sera fixée sur montant final retenu par le gouvernement pour le Budget de l’exercice 2020, rapporte Le Phare.

Selon le journal, le comité de conjoncture économique s’est réuni jeudi 17 octobre autour du Premier ministre et a définitivement bouclé ses discussions, en mettant la dernière main sur le projet du budget de l’Etat pour l’exercice 2020.

Ce vendredi, il fera l’objet d’un dernier débat au Conseil des ministres en vue de son adoption définitive avant son dépôt à l’Assemblée nationale pour examen et adoption, ajoute le quotidien.

Sauf changement de dernière minute, note Forum des As, le chef du gouvernement, Sylvestre Ilunga Ilukamaba fera lui-même le déplacement pour l'hémicycle pour déposer le premier projet de budget post-alternance pour l'exercice 2020 avant la fin de ce mois.

L'annonce a été faite devant la presse par le vice-premier ministre chargé du budget, Baudouin Mayo Mambeke, à l'issue de la réunion du comité de conjoncture économique du jeudi 17 octobre.

Ce qui pousse La Prospérité à affirmer que le projet du Budget 2020 est à un pas de l’Assemblée nationale.

Cas-info.ca rappelle que les prévisions budgétaires pour l’année prochaine sont passées de 7 à 10 milliards de dollars. S’exprimant jeudi à l’occasion du lancement d’un programme de lutte contre la pauvreté, Félix Tshisekedi avait qualifié ce budget de 10 milliards de dollars de maigre, ajoute le site web.

Lancement de l’opération Kin Bopeto

Dans un autre registre, les médias kinois reviennent sur le lancement de l’opération Kin propre.

Forum des As rend annonce le lancement officiel samedi 19 octobre, de l'opération "Kinshasa Bopeto".

A deux jours du lancement officiel de l’opération ‘’Kinshasa Bopeto’’, indique La Prospérité, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka a échangé avec les bourgmestres et chefs des quartiers de Kinshasa, sur les derniers réglages et sur la façon dont les activités d’assainissement vont se passer le 19 octobre à travers toutes les communes. Le lancement de l’opération se fera dans la commune de Bandalungwa, ajoute le tabloïd.

Par ailleurs, le chef de l’exécutif provincial a insisté sur la discipline durant les opérations d’assainissement, ajoute Actu30.info.

Il a invité les bourgmestres, les chefs des quartiers ainsi que les responsables des commissariats de la police à collaborer avec les Kinois afin d’atteindre les objectifs escomptés, fait remarquer le site web.

Du coup, la marche du Comité laïc de coordination (CLC) qui vise à dénoncer la corruption, l’impunité et l’impuissance de la justice en RDC a été reporté au lundi 21 octobre.

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a eu une séance de travail jeudi 17 octobre 2019 avec les membres du Comité Laïc de Coordination au sujet de la marche initialement prévue le 19 octobre, rapporte 7sur7.cd.

Après échanges, les deux parties se sont convenu pour que la marche des Laïcs catholiques se déroule le 21 octobre soit 2 jours après, explique le site qui ajoute que ce décalage s'explique notamment par le fait que le lancement de l'opération Kin-Bopeto interviendra le 19 octobre et qu'il faille éviter tout chevauchement.

Cependant, la date du 19 octobre est maintenue pour les autres villes de la République Démocratique du Congo selon Isidore Ndaywel qui s'est exprimé devant la presse à l'issue de la rencontre, renseigne Cas-info.ca.

Dans une déclaration rendue publique jeudi 17 octobre à Goma, la coalition Lamuka au Nord-Kivu a invité la population de cette partie de la République à prendre part active à ladite marche en vue de lutter notamment contre la corruption et l'impuissance de la justice, fait remarquer Actualite.cd.  

À Goma, cette marche partira de trois axes, à savoir Terminus, station Mutinga et rondpoint Signers.  Elle chutera au parquet général où un mémorandum sera lu et déposé au procureur général près la cour d'appel du Nord-Kivu, conclut le site web.  

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner