« La situation socio-sécuritaire reste encore fragile au Nord-Kivu », selon Leïla Zerrougui


La situation socio-sécuritaire reste encore fragile, en dépit de quelques avancées observées dans les territoires de Rutshuru, Walikale et Masisi. Ce constat est fait lundi 18 novembre à Goma par la représentante spéciale du secrétaire générale des Nations-Unies en RDC, Leïla Zerrougui, après une tournée dans les zones affectées par les conflits armés.

Il s’agit notamment de Pinga en territoire de Walikale, Kitchanga en territoire de Masisi et Nyanzale en territoire de Rutshuru.

« Je pense que ce que je voulais d’abord c’est d’essayer un peu de mieux comprendre les dynamiques qui nourrissent les tensions et les conflits parce que quand on comprend comment les choses se déroulent, quelles sont les causes profondes, on peut avoir une réponse qui sera beaucoup plus efficace. Donc c’était ça ma préoccupation », a indiqué la cheffe de la MONUSCO.

Leïla Zerougoui avance par ailleurs des pistes des solutions pour améliorer la situation et pérenniser davantage les acquis de la paix dans ces zones.

« Dans ces zones, vous avez plusieurs acteurs qui alimentent les conflits : vous avez des groupes armés nationaux et étrangers, vous avez des gangs, des bandes criminelles qui sévissent dans certaines zones et qui n’ont aucun agenda sauf de demander de l’argent, de rançonner. Donc nous sommes en train de travailler sur le budget pour voir comment on peut, parce qu’appuyer est une bonne chose, pérenniser le succès et l’appui en est une autre. C’est ça le plus difficile et nous allons y pencher », a ajouté Leïla Zerrougui.

Vous pouvez suivre l'intégralité de l'interview de Leïla Zerrougui dans cet entretien avec Gabriel Wamenya.

/sites/default/files/2019-11/web-07._191119-p-f-goma_invitee_madame_srsg_leila_zerrougui_en_fin_misision_au_nk_invite_1.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner