RDC : le budget 2020 n’obéit à aucun principe des droits humains, fustige Christelle Vuanga

Le budget du Premier ministre [budget 2020] n’obéit à aucun principe des droits humains, a fustigé mercredi 20 novembre la députée nationale, Christelle Vuanga. Lors du vote du projet de loi des finances, elle estime qu’un bon budget doit être participatif et qui obéit aux principes des droits humains.

« Je ne peux pas être extrémiste, mais je ne retrouve pas le droit à l’eau, à la santé, au travail. Le budget ne répond pas à tout cela, raison pour laquelle je me suis abstenue », a expliqué Christelle Vuanga.

Elle dit avoir posé plusieurs questions au Premier ministre, mais qui selon elle, sont restées sans réponses. Elle a notamment cité le cas de la problématique du GO-PASS, du droit à l’eau et à l’électricité.

« Ma question était de savoir pourquoi tout l’argent est dirigé vers les institutions, pourquoi on a doublé ou triplé le fonctionnement des institutions alors qu’on a réduit le budget de la santé » ? s’est-elle interrogée.

L'Assemblée nationale a déclaré recevable le projet du budget 2020. Les députés nationaux l’ont voté mercredi 20 novembre au cours d’une séance plénière au cours de laquelle le Premier ministre a répondu aux préoccupations des élus nationaux. La loi des finances est reçue à la hauteur de 10 milliards de dollars américains.

Après le vote du projet de budget, l’Assemblée nationale l'a envoyé en commission Economique et financière (ECOFIN), pour un examen approfondi pendant 10 jours.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner