Le Tanganyika compte 560 mille déplacés internes exposés à des violations des droits humains (HCR)

La province du Tanganyika compte 560 mille déplacés internes qui sont exposés à des violations des droits humains.

Le chef de bureau du HCR, Mamadou Yaya Diallo, l’a déclaré jeudi 28 novembre lors de la formation sur les solutions durables pour les personnes déplacées internes dans le cadre de la Convention de Kampala, et le Pacte des Grands Lacs.

Cette formation a réuni une cinquantaine de participants issus des services étatiques, de la MONUSCO, des agences du système des Nations Unies et autres humanitaires ainsi que la société civile.

« La province du Tanganyika compte plus de 560 mille personnes déplacées internes. Ces milliers de personnes vivent non seulement dans des conditions désastreuses, sans assistance appropriée, mais sont aussi sans protection et exposées quotidiennement à des violations extrêmes des droits humains. », a déclaré Mamadou Yaya Diallo.

De son côté, le ministre provincial en charge des affaires humanitaires, Dr Natcha Mulange Pundu, a promis que le gouvernement provincial mettra l’accent sur la sécurité avec comme corollaire le retour des déplacés dans leurs milieux.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner