André Lite : « Les attaques contre le personnel et les installations de constituent des actes repréhensibles par la justice »

« Les attaques contre le personnel et les installations de l'ONU ou de la MONUSCO constituent des actes repréhensibles par la justice », a affirmé André Lite, ministre des Droits Humains vendredi 29 novembre après des attaques perpétrées dans certaines zones du pays.

Le gouvernement congolais tout en exprimant sa compassion face aux tueries des ADF à Beni appelle tous ceux qui s'adonnent à ces actes de cesser immédiatement.

 Cette manière d'agir constitue une violation contre les principes démocratiques a fait remarquer le ministre des Droits Humains.

« Les Nations unies sont en RDC sur demande du peuple congolais à travers ses dirigeants. Autrement, les Nations unies ne seraient jamais intervenues dans notre pays d’abord comme MONUC puis comme MONUSCO. En dépit du fait qu’il est reconnu, de par notre constitution, le droit à tout le Congolais de manifester pacifiquement, nous en appelons à l’apaisement et disons à nos frères et sœurs que nous ne devons pas nous tromper d’ennemis », a indiqué André Lite.

Vous pouvez l’écouter dans cet extrait :

/sites/default/files/2019-11/01._291119-p-f-kinappelminidroitshumains-00.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner