Isidore Kwandja : « Les dirigeants congolais doivent prendre la mesure de l'enjeu mondial de la question climatique »

Du 2 au 13 décembre prochain se tiendra à Madrid en Espagne, la XXVe conférence sur le climat, la Cop 25. Plusieurs pays du monde, y compris la RDC prendront part aux travaux de cette grande rencontre sur les questions climatiques.

Pour en parler, Kelly Nkute reçoit dans Grande Interview, Isidore Kwandja, politologue et analyste des politiques publiques. Il a travaillé pendant plusieurs années comme analyste des politiques publique des pays membres de la commission des forêts d’Afrique centrale.

Au cœur de leur entretien, le rôle que joue les forêts du bassin du Congo dans l’atténuation du changement climatique.

Pour cet analyste, avec une couverture d’environ 200 millions d’hectares, les forêts du bassin du Congo constituent un trésor pour l’humanité dans sa lutte contre le changement climatique. En effet la sous-région d’Afrique centrale contient la deuxième forêt tropicale humide du monde après celle du bassin de l’Amazonie.

Malgré sa contribution importante à l’humanité, le bassin du Congo attire moins de fonds et de soutien international que les autres grandes régions forestières.

Le bassin du Congo a perçu 11,5% de fonds internationaux ces dix dernières années, contre 54,5% pour l’Asie du Sud-Est et 34% pour l’Amazonie.

Suivez

/sites/default/files/2019-12/30122019-p-f-grandeinterviewisidorekwandja-00pad.mp3_site.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner