Devant le Congrès, Félix Tshisekedi condamne les attaques contre la MONUSCO

Lors de son premier discours sur l’Etat de la Nation vendredi 13 décembre devant les sénateurs et députés réunis en Congrès, le président Félix Tshsekedi a condamné les récentes attaques de la population en colère contre les installations de la MONUSCO à Beni (Nord-Kivu).  

« La MONUSC n’a pas vocation à rester indéfiniment en RDC », a affirmé Félix Tshisekedi, reconnaissant que la mission onusienne a été d’un appui précieux dans le rétablissement de la paix dans ce pays.

Il a ainsi souligné la nécessité de renforcer la brigade intégrée de la MONUSCO pour protéger les civils et le personnel onusien.

M. Tshisekedi a par ailleurs rappelé ce qu’il avait dit au Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres - tant à Kinshasa qu’à New York. Il s’agit de sa proposition « de procéder graduellement au redéploiement des effectifs, prélude d’un départ concerté, organisé et structuré de la MONUSCO. »

Vous pouvez le suivre ici:

/sites/default/files/2019-12/congres_fatshi.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner