Nord-Kivu : trois personnes tuées à la machette à Kitshanga

Trois personnes ont été tuées lundi 16 décembre dans la cité de Kitshanga, à près de 100 kilomètres au nord-ouest de Goma. Selon des sources locales, les victimes ont succombé à leurs blessures par la machette.

La première victime, Hakiza Bebé, est tombée peu avant 6 heures locales, dans une embuscade orchestrée par des personnes avec qui elle était en conflit dans leur groupement de Bukombo dans le territoire voisin de Rutshuru.

Selon la société civile de Bashali, ces personnes lui ont administré plusieurs blessures par machette.

Pendant l’acheminement de la victime à l’hôpital – où elle est allée mourir, les jeunes du quartier Camp Sayo à Kitshanga en représailles se sont pris à l’un des présumés auteurs de cet assassinat ainsi qu’à son épouse. Ils les ont tués par machette et en abandonnant les corps dans la rivière Katanda, près du lieu de cette embuscade.

Le président de la société civile à Kitshanga renseigne par ailleurs que le meurtre de Hakiza Bebé serait lié à la vengeance d’une fille tuée, il y a quelques semaines à Bukombo après un conflit foncier.

La situation est restée tendue à Kitshanga toute la matinée à la suite de cet incident. 

La police et l’armée sont intervenues pour prévenir d’autres cas de lynchage et ouvrir les enquêtes sur ce meurtre.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner