Sud-Kivu : la MONUSCO et les FARDC appelées à protéger la population de Kaniola contre les FDLR

La coordination de l’ONG Solidarité pour le développement de Kaniola (SODEKA) a demandé jeudi 19 décembre la protection physique de la population civile de Kaniola et le rapatriement rapide des éléments Rwandais du CNRD avec leurs dépendants dans leur pays d’origine le Rwanda. Dans une lettre adressée au chef de bureau de la MONUSCO /Bukavu, le coordonnateur de cette ONG, Juvénal Mufungizi Mahazi affirme que la population du groupement de Kaniola dans le territoire de Walungu se dit très inquiète par la présence de ces éléments dans leur milieu.

Ces combattants sont visibles dans les forêts d’Irhegabarhonyi dans la chefferie de Nindja et d’autres se dirigent vers Itombwe à Mwenga.  Cette situation sème la panique dans le groupement de Kaniola.

« A Kaniola, la situation est très tendue. Depuis hier, nous sommes envahis par les FDLR. Ils sont de passage, mais nous ne savons pas où ils vont », a-t-il déploré.

Face à cette situation, la SODEKA demande à la MONUSCO et aux FARDC d’accomplir leur mission en protégeant les populations civiles et leurs biens. 

Cette association demande au gouvernement congolais d’identifier les FDLR et de les rapatrier le plus vite que possible chez eux.

L’ONG  invite la MONUSCO à réaliser des projets à impacts rapides afin de développer le groupement de Kaniola et soulager la misère de la population.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner