Kinshasa : 2 personnes tuées par un policier ‘’détraqué’’

Un policier, qualifié de détraqué par ses supérieurs, a ouvert le feu sur deux de ses collègues, avant d’être lui-même abattu par la police.

Le tireur était adjudant en provenance du Congo central détraqué depuis huit mois et qui trainait dans les environs du camp Lufungula. Il a arraché l’arme d’un de ses collègues et s’est retranché à un endroit pour commencer à tirer sur tout ce qui bougeait. Dans la tentative de le neutraliser, il a tiré sur deux policiers qui sont morts.

Le commandant de la police dans la ville de Kinshasa, Général Sylvano Kasongo donne ces précisions :

« C’est depuis le 24 décembre que le policier de garde qui était ici à l’hôpital général a été attaqué nuitamment vers 1heure du matin, on ne savait pas qu’il a attaqué, il a été blessé sérieusement il a perdu l’arme. Alors la nuit du 25 au 26 décembre, les policiers ont aperçu un monsieur suspect, qui était reconnu, c’est un détraqué mental qui s’appelle Maboso, qui était ici et qui avait des problèmes psychiques, c’est celui-là qui a attaqué et a tué l’adjudant et l’autre policier. Alertée, la police de police a mené une opération de grande envergure, …vers 11 heure on l’a neutralisé .»

La situation est redevenue à la normale, la circulation a aussi repris dans l’après-midi dans la commune de Lingwala après une panique au Camp Lufungula à Kinshasa, selon l’inspecteur provincial de la Police nationale congolaise (PNC), le général Sylvano Kasongo.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner