Tanganyika : 75 dossiers relatifs aux crimes internationaux restent sans jugement

 

Plusieurs crimes internationaux perpétrés lors de la première période du conflit entre les Twa et les Bantous, dans la province de Tanganyika restent sans jugement. La cour d’appel vient d’opter pour le lancement des avis de recherche à l’encontre des présumés auteurs de ces crimes. Pour les défenseurs des droits humains, il est important que l’instruction de ces dossiers reprenne, surtout que ces crimes se sont poursuivis au cours des trois dernières années.

D’après la section Appui à la Justice de la Monusco, ces 75 dossiers ont été hérités du Parquet général de Lubumbashi qui avait commencé l’instruction.

Aux dernières nouvelles, le parquet général près la cour d’appel du Tanganyika serait sur le point de reprendre l’instruction grâce à l’appui de leurs partenaires.

Selon un magistrat qui s’est confié à Radio Okapi ; « la tâche ne sera pas facile ».

La principale difficulté, explique-t-il, est due au fait de l’identité mal définie des présumés auteurs de ces crimes.

Certains défenseurs des droits humains avaient déjà relevé des irrégularités au niveau de la procédure de l’arrestation des présumés auteurs de ces crimes.

Pour rappel, au mois de juin 2016 à Manono, plusieurs personnes avaient été convoquées au bureau du territoire pour percevoir une prime pour les inciter à cesser les hostilités. Lorsqu’elles sont arrivées au bureau du territoire pour recevoir la prime promise, elles ont été arrêtées sur-le-champ.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner