RDC : la marche de LAMUKA étouffée dans plusieurs villes

La marche pacifique de la coalition LAMUKA prévue vendredi 17 janvier a été étouffée dans plusieurs villes de la République démocratique du Congo (RDC). Selon les organisateurs, l’objectif de cette marche était de dire « non à la balkanisation », « non aux tueries » et pour honorer Patrice Emery Lumumba.

A Bunia en Ituri, la police a étouffé la marche juste au moment où les manifestants se regroupaient au rond-point Pic-Nic, avec des affiches pour dire « non à la balkanisation », « non aux tueries de Djugu et Beni au Nord Kivu. »

Leur porte-parole qualifie l’intervention de la police de violation de la constitution.

A Kananga, la marche est partie de la Place Notre Dame dans la commune de Katoka, avant d’être dispersée par la police à moins d’un kilomètre de parcours. Mais pour le coordonnateur de LAMUKA, les objectifs sont atteints parce que le message a été livré aux médias locaux.

Dans le Kwango, le maire de Kenge n’a pas autorisé la marche. Pour lui, les habitants de la ville n’ont pas besoin d’aller dans la rue, parce qu’ils n’ont aucun problème à revendiquer.

Les problèmes de guerres c’est à l’Est et à Kinshasa avec les étudiants. Il s’est demandé pourquoi les habitants d Kenge devrait marcher.

Les responsables de LAMUKA à Kenge ont qualifié ces propos d’indignes et d’irresponsables.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner