Didier Budimbu : « Les frais de motivation appartiennent au passé »

Didier Budimbu, vice-ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) met en garde les chefs d’établissements publics qui demandent « les frais de motivations » aux élèves. Selon, lui, ces frais qui servaient de prime pour les enseignants non-inscrits sur les listes de paie, appartiennent au passé.

« Les frais de motivation appartiennent au passé. Ils étaient illégaux. Et nous ne pouvons pas continuer dans l’illégalité. Et ceux qui ne veulent pas comprendre qu’il y a un changement, ils verront la force de la loi. Les parents n’ont pas à payer ces frais », a fait remarquer Didier Budimbu.

Il a indiqué que les enseignants non payés des écoles primaires sont payés depuis le mois de septembre. Et de se demander :

« Pourquoi les parents vont payer les frais de motivation ? Parce qu’à l’époque ils payaient pour les enseignants non payés. L’éducation n’est pas un commerce. »

Le vice-ministre de l’EPST menace certains chefs d’établissements qui sont en train de favoriser « cette mafia ».

« Ils seront sévèrement punis par la loi. Il y en a qui auront des sanctions administratives, d’autres vont même perdre leur emploi. Il ne faut pas oublier que nous avons de nouvelles unités qui ne veulent qu’enseigner », a menacé Didier Budimbu.

Il dit avoir fait des tournées dans les écoles conventionnées catholiques de Bumbu, et n’a constaté aucun problème de paiement des frais de motivation.

« A Makala [aussi] il y a des écoles conventionnées catholiques il n’y a pas ce problème-là. Je crois que d’autres enseignants doivent aller enseigner aussi dans les écoles conventionnées qui sont à Bumbu ou à Kisenso », a estimé le vice-ministre.

Selon lui, les enseignants du secteur public qui ne bénéficiaient pas depuis des années de rémunération seront payés dès ce mois de janvier.

Il a expliqué que les listes de paie sont déjà disponibles et reprennent les noms de tous ces enseignants classés dans la catégorie des « Non payés. »

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner