RDC : la Banque mondiale propose 1 milliard USD pour appuyer la gratuité de l’enseignement de base

Le directeur des opérations de la Banque mondiale (BM) pour la RDC, Jean Christophe Carret a discuté lundi 21 janvier avec le Premier ministre Ilunga Ilunkamba, des modalités d’appui de son institution à la gratuité de l’enseignement de base en RDC. Cet appui passera par le projet d'urgence sur l'équité et le renforcement du système éducatif pour une enveloppe de 1 milliard de dollars américains, repartie sur trois ans.

Jean Christophe Carret parle des grands axes de ce projet d’urgence qu’il va soumettre au conseil d’administration de la BM pour approbation :

« Le premier axe consiste à s’entendre sur où sont sur l’ensemble du territoire national les zones rouges, c’est-à-dire les zones où la politique de la gratuité a amené un afflux très important d’élèves supplémentaires dans les écoles. Une partie de ce projet va permettre au gouvernement de construire en urgence des salles de classe nécessaires à l’accueil des nouveaux élèves ».

L’autre volet du projet va porter sur l’identification des enseignants qui pour l’instant ne sont pas payés. « Le troisième axe, c’est de s’entendre sur une charte, un code de conduite que devront signer tous les enseignants », a-t-il expliqué.

Le directeur des opérations de la Banque mondiale pour la RDC précise que cet appui va permettre au gouvernement de mettre fin progressivement à la disparité dans la qualité des enseignants dans le secteur primaire.

« Il faut s’entendre que quand les nouveaux enseignants recrutés, qu’ils soient recrutés à travers un examen. On parle d’un possible examen de ce projet par le conseil d’administration à la fin du mois de mars et l’entrée en vigueur de ce projet interviendra dans les semaines qui suivront », a annoncé Jean Christophe Carret.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner