Haut-Uele : le calme revenu à la prison d'Isiro après une vive tension


Le calme est revenu à la prison d'Isiro (ville de la province du Haut-Uele située à plus de 580 km au nord-est de Kisangani), après une vive tension qui y a prévalu lundi 20 janvier. Les détenus exigeaient le départ du directeur de la maison carcérale, qu'ils accusent de violation des droits de l'homme.

Des sources concordantes informent que cette situation était due à une alerte des prisonniers faisant état d'un éventuel enlèvement de certains d'entre eux.

Intervenant pour restaurer le calme, un capitaine des FARDC a été blessé à la tête. Les mêmes sources rapportent qu'à la suite des jets de gaz lacrymogènes par la police, deux détenus - un gérant d'une entreprise locale et un enseignant - ont été également blessés.

La tension observée lundi intervient au lendemain du rejet, par le directeur de la prison, des dénonciations de ces pensionnaires par rapport au manque de nourriture et de soins médicaux dans cet établissement pénitencier. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner