Tanganyika : 2 000 déplacés en détresse à Nyunzu

Environ deux mille personnes fuyant l’attaque attribuée à la milice Twa dans leurs villages sont signalées aux environs du centre de Nyunzu.

Au lendemain de la mort du chef de groupement Kamania Mukimbo, la situation sécuritaire reste préoccupante dans cette zone située à 200 km à l’ouest de Kalemie (Tanganyika).

« Moi-même, j’étais à 60 km de Nyunzu, l’axe menant vers Kabalo, où je ne pouvais pas accéder à Nyunzu parce qu’il y avait une bande armée - mais opérant au nom des Twas – qui menace certains Twas qui ne comprennent pas, pourquoi chasser les Bantous dans les villages », a témoigné Emmanuel Mukundi, député élu de ce territoire.

Selon lui, les FARDC interviennent dans la zone pour y assurer la paix ; « mais on se rend compte que ce ne sont pas de Twas ; les Twas n’ont pas d’armes à feu. L’axe Manono également, il y a même deux militaires qui sont blessés, qui sont aujourd’hui à l’hôpital général de Nyunzu ».

Par conséquent, sur ce tronçon, tous les villages jusqu’à la frontière de Manono sont désertés. Certains habitants sont morts et nombreux se sont réfugiés au niveau du point kilométrique 15 km, selon la même source.

« sur l’axe Kabalo, toute la population, jusqu’à 40 km, a fui ; plus de deux mille personnes sont dehors parce qu’il n’y a pas de maisons. Ce qui arrive, c’est la population qui souffre. Il faut que l’intervention arrive de manière urgente », a poursuivi l’élu de Nyunzu. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner