Ituri : les communautés Hema et Lendu invitent la justice à « réprimer les atrocités de Djugu à sa juste valeur »

Les communautés Lendu et Hema de la province de l’Ituri ont demandé à la justice congolaise de réprimer « à sa juste valeur » les atrocités commises sur leurs populations lors des conflits communautaires à Djugu entre 2017 et 2019. Elles ont formulé ces recommandations, jeudi 23 janvier, lors des échanges qu’elles ont eus avec la Haute Commissaire des Nations unies aux droits de l’hommes, Michelle Bachelet.

« Ce sont des atrocités graves qui ont été commises sur notre peuple et ça doit être réprimées à sa juste valeur à travers la justice. Nous avons demandé son concours pour des plaidoyers auprès de la communauté internationale et aussi auprès du gouvernement congolais », a déclaré le porte-parole de la communauté Hema, Vicky Ngona.

Selon lui, le soutien de la Haute Commissaire est important pour la répression des crimes commis à Djugu.

Pour sa part, le porte-parole de l’Association culturelle « LORI », Célestin Tawara, regroupant la communauté Lendu, a dénoncé le caractère partiel, partial, et tendancieux du rapport du BCNUDH.

Me Célestin Tawara recommande, à cet effet, la reprise des enquêtes dans 11 autres entités non prises en compte :

« J’aimerais que les enquêtes reprennent dans toutes les localités touchées par le drame, intentionnellement laissées par le bureau conjoint des droits de l’homme.»

Le rapport du Bureau conjoint des nations Unies au Droit de l’Homme (BCNUDH) sur les exactions du territoire de Djugu avait relevé que 701 personnes avaient été tuées dans les conflits communautaires à Djugu entre 2017 et 2019.

Pour sa part, la Haute commissaire, Michelle Bachelet, a déclaré que ce sont les recommandations assorties de ce rapport qui sont plus importantes, car elles visent à mettre fin aux violences dans la région.

Elle a promis de porter leurs doléances aux instances supérieures de l’ONU.

« Ces recommandations sont nécessaires pour que la paix revienne dans le territoire de Djugu et dans toute la province de l’Ituri », a-t-elle dit.

Mme Michelle Bachelet est en République démocratique du Congo (RDC) sur invitation du gouvernement. Elle achèvera sa mission débutée jeudi 23 janvier par une rencontre avec le Président Felix-Antoine Tshisekedi le lundi 27 janvier.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner