Circulation à Kinshasa : des motos utilisées pour contourner des embouteillages

Pour atteindre son lieu de travail, son domicile, son école ou tout autre destination dans le temps voulu, certaines personnes recourent à la moto pour contourner d’interminables embouteillages.

Ce moyen de transport est de plus en plus utilisé par les kinois, à la place des taxis et autres bus.  A la base, d’après certains Kinois, les bouchons interminables vécus depuis quelques mois déjà dans la capitale.

Face aux bouchons quotidiens de Kinshasa, la plupart de motocyclistes rencontrés disent être très sollicités par la clientèle :

« Nous ne sommes pas contents quand nous voyons nos compatriotes souffrir. Nous, nous leur portons secours, car la moto n’a que deux pneus. Quand il y des embouteillages, nous nous faufilons pour faire arriver la personne à l’endroit convenu », témoigne un motocycliste.

De nombreux kinois s’habituent aux risques qu’ils courent en empruntant une moto sur les principales artères de la capitale. Mais, affirment-ils, ils n’ont pas des choix, comme témoigne l’un des clients :

« La moto nous aide vraiment pour arriver vite là où tu pars, vue la distance et surtout des embouteillages ».

Pour Richard, la soixantaine révolue, quelle que soit l’urgence, il ne peut pas prendre la moto, au risque de mettre sa vie en danger :

« Moi je n’en prends pas, je ne peux pas risquer ma peau. Même s’il y embouteillages, je préfère même marcher jusqu’à l’endroit où il n’y a plus d’embouteillages pour prendre un taxi ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner