Sophie Wilmès sur la coopération RDC-Belgique : « Les paroles c’est bien, les actions c’est mieux »

La Première ministre belge Sophie estime les actions doivent primer sur la parole, en ce qui concerne la coopération entre la Belgique et la RDC. Elle l’a dit ce jeudi 6 février à l’issue de son échange avec le président Tshisekedi au Palais de la Nation à Kinshasa.

Elle place sa toute première visite sur le plan international en RDC comme une réponse à la volonté du chef de l’Etat congolais de voir les relations bilatérales entre les deux pays reprendre en vue d’une coopération franche.

 « Quand le Président a décidé de faire sa première visite internationale en Belgique, il nous a donné un signal fort. En Belgique, on a été très honoré de ce choix et on a décidé d’améliorer, d’approfondir nos relations. Cette visite matérialise la deuxième étape de ce souhait, c’est-à-dire que je viens moi, comme Première ministre, dans ma première visite internationale en RDC. Ce n’est qu’une première étape de quelque chose à construire, à reconstruire, parce que les paroles c’est bien, les actions c’est mieux. Et nous devons voir ensemble comment nous pouvons matérialiser nos volontés communes de travailler ensemble », a expliqué Mme Sophie Wilmès.

Partenariat dans plusieurs secteurs

Selon la cheffe de l’exécutif belge, le partenariat belgo-congolais devra se développer dans plusieurs secteurs. C’est notamment le secteur militaire, la justice, l’économie, les renseignements et principalement sur le plan de la formation compte tenu du savoir-faire que le Royaume de Belgique pourrait mettre à la disposition du gouvernement congolais, si celui-ci le souhaite.

Les sujets abordés avec le Premier ministre Sylvestre Ilunga et le Président Félix Tshisekedi, révèle Sophie Wilmes, ont concerné le climat des affaires, la coopération au développement, l’Etat de droit, les droits humains et les autres secteurs susceptibles d’empêcher le développement des mesures et des réformes envisagées par l’actuel gouvernement congolais.

La Belgique souhaite être un partenaire dans une relation franche, bienveillante, d’égal à égal, en vue des succès pour les deux nations.

 La Première ministre belge se rendra vendredi 7 février dans la province du Haut Katanga. A en croire l’agenda de la délégation belge, c’est pour « matérialiser l’ouverture officielle du consulat de Belgique à Lubumbashi ».

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner