Tanganyika : les paysans déplorent la destruction de leurs champs par des éléphants

Les paysans de la chefferie Kiluba dans le territoire de Manono (Tanganyika) déplorent la destruction de leurs champs par des éléphants.

Ces pachydermes sont signalés dans cette zone pendant la nouvelle période de récolte des produits des champs.

En fait, depuis novembre 2015, les éléphants vivent en errance dans cette zone sans en être refoulés parce qu’ils font partie des espèces protégées.

 « Le problème des éléphants est un problème très difficile. Ceux qui ont tué les éléphants en 2016 à Malemba-Nkulu et puis à Manono, sont en prison à Kasapa jusqu’aujourd’hui. Nous, à notre niveau, quand nous recevons des rapports pareils, nous les transmettons à l’autorité », a indiqué Pierre Mukamba, l’administrateur du territoire de Manono.

L’errance des éléphants empêchent les habitants d’accéder au fleuve. Toutes les activités sont presque bloquées, note l’administrateur du territoire de Manono.

Depuis 5 ans, l’errance des troupeaux d’éléphants est régulièrement observée dans le territoire de Manono. 

Selon le Conseil de la jeunesse du territoire de Manono, il n’existe pas des statistiques sur les surfaces dévastées et les produits détruits par ces pachydermes.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner