Nord-Kivu : cri d’alarme de la société civile pour les déplacés de Mangina

La société civile du Nord-Kivu a appelé mercredi 12 février le gouvernement et les humanitaires à apporter de l’assistance aux déplacés de la commune rurale de Mangina, à l’ouest du territoire de Beni. Ces derniers ont fui l’insécurité depuis quatre jours dans leurs milieux.

Selon le vice-président de cette structure citoyenne, Edgard Mateso, ces déplacés - parmi lesquels des enfants - n’ont pas de nourriture et passent leur nuit à la belle étoile dans plusieurs agglomérations de la région.   

« Depuis la nuit de dimanche à lundi, les déplacés sont en grand nombre dans les villes de Butembo et Beni ainsi que dans les grandes agglomérations du territoire de Beni comme Maboya, Mabalako et Kasindi-Lubiriha. Ces déplacés sont en train de craindre l’insécurité du côté de Mangina et ses environs. La plupart sont des enfants et femmes. Ils n’ont pas d’assistance humanitaire et certains passent la nuit à la belle étoile », a-t-il déploré. 

Le vice-président de la société civile regrette qu’il n’existe pas un plan de contingence au niveau local, provincial et national. Il invite les FARDC à sécuriser la région et les organisations humanitaires à venir à la rescousse de ces déplacés.

« Nous lançons un appel vibrant à toutes les personnes de bonne volonté de venir en aide à ces déplacés, mais aussi nous voudrions que les FARDC et la MONUSCO puissent sécuriser la zone », a-t-il lancé.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner