Tueries de Beni : le CEPADHO appelle la population à « ne pas tomber dans le jeu de l’ennemi »

Face aux tueries des ADF dans le territoire de Beni, le Centre d’études pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme (CEPADHO) appelle la population à « rester vigilante en évitant de tomber dans le jeu de l’ennemi ».

Omar Kavota, vice-président du conseil d’administration du CEPADHO a fait cette déclaration mardi 18 février, après plusieurs attaques menées par les ADF dans la partie Est, Nord et Ouest de ce territoire.

C’est le cas de l’attaque de Halungupa, dans la nuit de lundi à mardi où au moins 15 personnes ont été tuées.

« La population ne devrait pas tomber dans le jeu de l’ennemi. Parce que nous disons que c’est à la fois pour venger les pertes qui leur sont infligées par les FARDC que les ADF agissent en représailles. Mais aussi, c’est pour saboter le passage des autorités en ce lieu qu’ils agissent », a expliqué Omar Kavota.

Cette structure d’observation des droits de l’homme recommande également à l’armée de veiller sur tous les passages qu’empruntent les ADF pour opérer :

« Nous recommandons aux FARDC d’être regardant sur la partie Ouest de la route nationale numéro 4, de veiller sur la sécurisation des villages et agglomérations dans leur ensemble, de veiller à la couverture de leurs arrières, et de boucher les voies de sorties, les passages, les pistes qu’emprunte l’ennemi pour se mouvoir ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner