Tanganyika : 734 ménages de déplacés réclament une prise en charge humanitaire

Sept cent trente-quatre ménages de déplacés de Kabambare et de Nyunzu, installés à Kongolo (Tanganyika) réclament une prise en charge humanitaire. Selon la société civile, qui livre cette information, vendredi 21 février, les uns proviennent de Salamabila en territoire de Kabambare dans la province du Maniema et les autres de Nyunzu.

Depuis leur installation à Kongolo, tous ces ménages ne sont jamais pris en charge. Ils disent être prêts à descendre dans la rue si rien n’est fait.

Mamy Nyota, une jeune femme déplacée de Salamabila d’environ 20 ans, et ses deux petits frères de moins de 5 ans font partie des déplacés de Salamabila qui vivent à Kongolo.

Malgré sa grossesse presqu’en fin terme, Mamy a choisi de participer à la manifestation pour réclamer des autorités une prise en charge humanitaire.

Le Président de l’ONG Etoiles du matin, Daniel Kikuni, a affirmé que les déplacés ne sont pas abandonnés.

« Nous avons déjà effectué des alertes de niveaux différents et l’Administrateur du territoire a déjà remonté la situation et attend la réponse de la hiérarchie », a-t-il affirmé.

Le Chef de Service des Affaires sociales et délégué de l’autorité du territoire de Kongolo, Tanga Manyema, appelle aussi les déplacés à la patience.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner