Nord-Kivu : les combattants quittent le centre de cantonnement de Mubambiro

La jeunesse de la communauté Batembo de Walikale dénonce la mauvaise prise en charge des combattants qui se sont rendus aux FARDC et ont été cantonnés, depuis quelques semaines au centre de Mubambiro, en territoire de Masisi.

Dans leur déclaration rendue publique samedi 22 favrier à Goma, ces jeunes parlent en particulier des 300 combattants du groupe Maï-Maï de l’Union des patriotes pour la défense du Congo (UPDC) de Maachano et Bilikoliko. Ces derniers qui s’étaient rendus aux FARDC le 2 février dernier, commencent, selon ces jeunes, à quitter progressivement le centre à la suite, entre autres, de mauvaises conditions de logement, manque de nourriture et soins médicaux. Le président de ce groupe des jeunes, Donatien Kibuya, plaide pour une action urgente de la part du gouvernement.

Vous pouvez l’écouter en cliquant ici :

/sites/default/files/2020-02/03._230220-p-f-_goma_combattants_quittent_le_cantonnement-le_bon.mp3

Les responsables de la 34ème région militaire affirment que la prise en charge de ces combattants qui se sont rendus est bien assurée.

Mais les sources de la commission DDR communautaire, elles, disent reconnaitre que ce processus de reddition volontaire des combattants locaux est mal géré.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner